mercredi 25 février 2015

Pixie, le capteur qui vous aide à retrouver vos objets grâce à la réalite augmentée

Alors qu'on pensait avoir déjà tout vu en matière de beacons, ces petits capteurs bluetooth utilisés pour retrouver nos objets égarés, Pixie, propose depuis février de les faire apparaître directement à nos yeux de manière inédite, ceci grâce à la réalité augmentée.


Les fidèles du blog se souviendront certainement de l'article que nous avions consacré à Tile, ce petit capteur bluetooth, qui en 2013 déjà, permettait de retrouver ses affaires perdues en communiquant avec une application mobile dédiée. Depuis lors, on ne compte plus le nombre de beacons de toutes formes et couleurs calqués sur le même principe tels que Lapa, PebbleBee ou encore Gablys, pour ne citez qu'eux.


Pixie, loin d'être un énième clone, se targue de faire mieux en vous permettant de retrouver vos objets égarés de manière inédite et plus efficacement. Contrairement aux autres capteurs, ce dernier n'émet pas de son mais se révèle à travers l'écran de votre smartphone. Transformé en véritable boussole votre téléphone vous guide pas à pas vers l'objet perdu pour enfin se manifester sous forme d'une croix appelée "Pixie Point" affichée sur votre écran.


Outre l'idée originale du recours à la réalité augmentée pour retrouver ses objets, les "Pixie Points" fonctionnent en réseau et peuvent ainsi communiquer entre eux. Ainsi en un simple coup d'oeil, vous pouvez appréhender la distance qui sépare vos différents effets personnels grâce à l'application dédiée.


Un système qui permet à Pixie d'offrir une localisation plus précise et d'allonger la portée de vos capteurs (initialement d'une quinzaine de mètre en intérieur et de 45 mètres en extérieur) en fonction de leur nombre, ces derniers agissant comme relais pour identifier les objets qui seraient encore plus éloignés. A noter, au passage, que les "Pixie Points" sont waterproof et dotés d'une autonomie de 18 mois.



Pixie est actuellement disponible en précommande (à partir de 40$ pour les 4 capteurs) et les premières livraisons sont prévues pour l'été prochain.

mardi 3 février 2015

Le Top 10 des meilleures cartes de voeux 2015

Pour cette 4e édition du top 10 des meilleures cartes de voeux, le Collectif Digitives vous offre une sélection 100 % made in France avec des créations débordantes de créativité. Leur point commun ? Ils ont tous choisi le support vidéo pour vous souhaiter une bonne année.


La plus inattendue - SNCF (réalisation : TBWA Paris)
Alors que pour beaucoup de voyageurs, SNCF rime bien souvent avec retards et annulations et que Twitter devient alors le lieu idéal pour exprimer leur frustration, l‘entreprise a eu l’idée de ne retenir que le meilleur de 2014 en proposant un florilège des tweets les plus positifs de ses clients interprétés par la chorale des petites chanteurs d'Asnières. Le résultat ? Des voeux #tropcool et #tropchanmé :



La plus “djeun's”
- Magic Garden
L’agence parisienne Magic Garden s’apprête à fêter ses 20 ans et malgré le nombre de bougies sur le gâteau, elle entend bien prouver qu’elle sait rester jeune et avec humour !



La plus high-tech - CESER de Basse-Normandie
Pour sa carte de voeux 2015, le CESER (Conseil Économique et Social et Environnemental Régional) de Basse-Normandie a eu l’idée de revisiter un des hauts-lieux touristiques de la région à l’aide d’une imprimante 3D. Aperçu du rendu en vidéo :



La plus renversante - W&Cie
Il faut avoir le cœur bien accroché pour regarder l'équipe de l'agence de design et communication W&Cie se faire secouer dans sa boule à neige géante. C'est ce qu'on appelle se faire retourner.



La plus sportive - Proximity BBDO
L’agence Proximity BBDO est prête à tout pour montrer l’étendue de son engagement auprès de ses clients même s’il s’agit de parcourir des kms à pieds, sous la pluie, en plein Paris ! Intitulée “Ready for 2015”, la carte de voeux immortalise en images le jogging des équipes de Proximity soit 25 kilomètres avec comme points de relais leur 22 clients. Une belle opération qui mérite d’être saluée !



La plus low-cost - Le Petit Studio
Quand on a pas de budget, mais qu'on a des idées, un fond vert et un patron avec un sourire un peu flippant, et surtout, oui, surtout, un calendrier avec des chats, on peut faire sa propre carte de vœux vidéo:



La plus brainstormée - Agence Latitude
Une bonne année 2015 aux allures de court-métrage, réalisée par l’agence strasbourgeoise Latitude, qui nous invite en plein cœur du brainstorming de leur carte de vœux. Alors, quelle idée a été retenue pour cette année ? La réponse en images :



La plus calligraphiée - Agence Dagobert
Parce que même à l'heure du tout numérique, le papier a toujours la côte, l'agence Dagobert a décidé de prendre le contre-pied de ses concurrents, et, au lieu d'investir dans l'envoi de cartes de voeux pour ses clients, elle a au contraire offert à ceux-ci la possibilité de faire calligraphier leur propre carte de vœux pour l'envoyer à la personne de leur choix :




La plus cute - Agence Mute
L’agence de communication lyonnaise Mute nous prouve que les cartes de vœux en stop motion ne sont pas toutes condamnées à être rasoir en nous offrant un scénario original à l’esthétique léchée.



La plus vraie que nature - Agence Emulsion
Pour tous les créatifs, les amoureux du dessin et les grands enfants qui aimeraient encore pouvoir dessiner sur les murs de leur chambre, cette carte de vœux aura un peu le goût du fruit défendu. Don't try this at home...


Et en bonus pour finir, une carte de voeux qui mérite aussi sa place dans notre Top, celle de l'entreprise SALTI qui vous souhaite une bonne année aussi rythmée que ses chantiers :


Et bien sûr, last but not least, la carte de voeux qui vous rendra plus beaux, plus forts, plus riches (ou au moins un peu plus calés en webmarketing), c'est celle de nos amis de chez My Client is Rich :

lundi 26 janvier 2015

Be My Eyes, l'application danoise qui attire tous les regards

 A l'honneur cette semaine, Be My Eyes, une application basée sur le crowdsourcing venant en aide aux personnes souffrant de déficience visuelle. Le concept ? Repenser l'accessibilité en mettant en relation voyants et mal-voyants par le biais de leur smartphone.


A qui s'adresser en situation de mobilité ou quand on est seul chez soi, sans avoir peur de déranger ? Une question que se posent quotidiennement nombre de mal-voyants et non-voyants.

Hans Jorgen Wiberg, lui-même déficient visuel, a souhaiter remédier à ce problème en proposant une application altruiste et universelle. Développée au Danemark en collaboration avec l'agence web Robocat, l'application Be My Eyes permet à des personnes volontaires et bénévoles d'aider les mal-voyants et non-voyants par le biais de la visioconférence.


Ainsi toute personne ayant du mal à se repérer dans l'espace peut désormais solliciter l'aide de la communauté en pleine rue et se laisser guider par son interlocuteur le suivant pas à pas grâce à la caméra et le micro de son smartphone. Il en va de même avec les petits tracas de la vie quotidienne comme la date de péremption d'un emballage impossible à déchiffrer pour un mal-voyant, obstacle désormais surmontable grâce à l'intervention spontanée d'un membre de la communauté Be My Eyes.

Le fonctionnement 

Pour participer à l'expérience Be My Eyes, il suffit de télécharger gratuitement l'application qui vous demandera dans un premier temps d'indiquer si vous êtes voyant ou non.  Mention spéciale pour la vidéo qui se lance tout de suite après, afin de présenter à l'utilisateur le fonctionnement de l'application :



Enfin, l'application vous invite à vous inscrire (via facebook ou par email) pour pouvoir rejoindre la communauté et offrir votre aide.

Vous serez alors susceptible de recevoir un appel video d'une personne souffrant de déficience visuelle et ayant besoin d'aide. Vous pouvez accepter ou décliner l'appel, selon votre disponibilité, la demande sera transférée automatiquement vers un autre membre de la communauté en cas de refus.


Une touche de gamification a été apportée à cette application permettant aux volontaires de cumuler des points dès lors qu'ils sont venus en aide à quelqu'un. Un indicateur également utile pour rassurer les utilisateurs sur la fiabilité de leur interlocuteur.

Une application à but non-lucratif et financée entièrement grâce à des dons qui mérite d'être saluée tant pour son concept novateur que pour son interface graphique, simple et intuitive.

A l'heure où nous écrivons cet article, Be My Eyes compte plus de 80 000 personnes voyantes et plus de 6 000 déficients visuels. Pour ceux qui souhaiteraient rejoindre la communauté, l'application est téléchargeable gratuitement sur l'app store et devrait prochainement sortir sur Android.

lundi 19 janvier 2015

Electric Objects, quand l'art connecté s'invite chez vous

Qui n'a jamais rêvé pouvoir changer le décor et l'ambiance de son intérieur en un claquement de doigts ? La start-up new-yorkaise Electric Objects semble pouvoir exaucer ce vœu en métamorphosant vos murs avec ses tableaux connectés.


Un concept ambitieux que l'on doit à Jack Levine, ancien manager de chez Digg et désormais CEO d'Electric Objects : une start-up qui vient contredire l'idée qu'Internet est un lieu impersonnel et déshumanisé. Souhaitant offrir une expérience plus tangible et intimiste, Jack Levine a eu l'idée d'exposer sur nos murs ce qu'il y a de plus beau sur la toile. Une volonté traduite par l'invention d'un écran connecté baptisé EO1.



A première vue, l'objet laisse penser à un simple cadre numérique ou encore à une smart TV.  Une comparaison hâtive puisque outre son écran, l'appareil se rapproche davantage du classique ordinateur de bureau que nous utilisons quotidiennement. En effet, l'écran 23 pouces full HD et anti-reflet compte également dans ses caractéristiques techniques, un processeur dual-core, des cartes graphiques accélératrices 2D et 3D, ou encore des capteurs intégrés.

Des composants que l'on a l'habitude de retrouver dans un pc, à la différence, que celui-ci a été conçu pour un usage strictement "passif". Il ne s'agit pas ici d'un simple produit de consommation que l'on utilise et éteint dès lors qu'on ne s'en sert plus, mais plutôt d'un objet faisant partie intégrante de notre vie, capable de se fondre parfaitement au sein de nos environnements de vie et de travail.


"Les gens rêvent d'un ordinateur qui ne solliciterait pas leur attention. Un appareil les laissant librement contempler la beauté des œuvres de l'esprit présentes sur Internet sans ce besoin constant d'interagir, de retweeter, de liker ou de mettre en "favori".
- Jack Levine

Ainsi, le logiciel présent dans E01 est un navigateur dépourvu de toute interface utilisateur. Nul onglet ou barre de recherche, Levine a souhaité restreindre au maximum ses fonctionnalités. Pour donner vie à leur écran, les heureux détenteurs de l'EO1 doivent se rendre sur le site d'Electric Objects pour se créer un compte et faire leur choix au sein d'une galerie d'art numérique. Une fois l'oeuvre sélectionnée, un simple clic sur un bouton et l'écran se transforme en tableau autant de temps que l'utilisateur le souhaitera.


Il pourra ensuite télécharger l'application (android ou iOS) et changer l'oeuvre via wifi à tout moment grâce à son smartphone. Ce dernier pourra par ailleurs choisir d'afficher une image statique, un GIF ou encore une animation javascript.

Et le prix dans tout ça ?

Après avoir réussi à lever cet été plus de 700 000 $ sur Kickstarter avec pour objectif initial 25 000 $, le E01 séduit incontestablement les foules et est désormais disponible sur le site officiel à partir de 399 $. Certains trouveront l'objet trop "gadget" et onéreux, d'autres moins cher que de changer sa déco avec en prime les frais d'encadrement.

Jack Levine, a dans tous les cas réussi le pari de proposer un objet résolument moderne et en phase avec le caractère versatile de notre époque.

jeudi 15 janvier 2015

Playlist de janvier

  1. Baxter Dury - Pleasure
  2. Lucius - Hey, Doreen
  3. First Aid Kit - Stay Gold
  4. Beaty Heart - Banana Bread
  5. Beat Connection - Another Go Round
  6. JUNGLE - Time
  7. Karen O., Ezra Koenig - The Moon Song
  8. The Dodos - Horny Hippies
  9. Ásgeir - King and Cross
  10. Fink - Pilgrim
  11. Maus Haus - Hey Jean
  12. Chet Faker - Cigarettes and Loneliness
Playlist #45 by Digitives on Grooveshark