vendredi 30 décembre 2016

Top 10 des plus belles pochettes d'album de l'année 2016

Le collectif Digitives boucle 2016 en vous livrant son classement des dix plus belles pochettes d’album de l’année. Découvrez les coulisses et les secrets de fabrication de ces illustrations en passe de devenir des incontournables.




#10

Artiste : HXLT
Titre : HXLT
Artwork : photographie - Kyle La Mere

















Pour son premier opus, le rappeur chicagoan Nigel Holt aka HXLT fait le grand saut à travers un artwork au timing millimétré. Un exercice périlleux synonyme de grande première tant pour l’artiste que le photographe Kyle La Mere à l’origine du cliché. Après avoir choisi minutieusement le lieu et l’angle de prise de vue, le photographe n’eut que trois essais pour immortaliser cette chute vertigineuse. La troisième tentative fut heureusement la bonne et donna un résultat spectaculaire, suspendu dans les airs. Pour les plus curieux, une vidéo dévoile les coulisses de la prise de vue.


#9 

Artiste : Fear of Men
Titre : Fall Forever
Artwork : Fear of Men

















Déjà lauréat de notre top 10 en 2013, Fear of Men revient cette année avec l’album Fall Forever. Artistes touche-à-tout, les membres du groupe ont laissé de côté les pièces de marbre empruntées à l’Antiquité qui furent un temps leur marque de fabrique, pour miser cette fois-ci sur l’or. Une pochette homemade qui met en scène des statues dorées enlacées dans une prise de vue qui laisse plâner le doute, entre douceur et violence. Une édition limitée de l’album est sortie en juin 2016 comprenant un vinyle dont la texture fait écho à l’identité visuelle du groupe.

0008898443_10.jpg



#8 


Artiste : Wilco
Titre : Schmilco
Artwork : Joan Cornellà x Stefania Lusini
















Le groupe de rock chicagoan Wilco a fait appel au cartooniste Joan Cornellà pour illustrer la pochette de son 10e album. Une grande première pour l’illustrateur espagnol, réputé pour son style haut en couleur et teinté d’humour noir. Aidé par la designer graphique Stefania Lusini, Cornellà livre une série de dessins aussi drôles qu’absurdes en parfaite résonance avec la tonalité de l’album “Schmilco” caractérisée par le chanteur Jeff Tweeder de “joyeusement négatif”.




#7

Artiste : Young Thug
Titre : Jeffery
Artwork : photographie - Garfield Larmond / stylisme : Alessandro Trincone
















Loin d’être un rappeur comme les autres, Young Thug en impose, tant par sa verve musicale que par sa capacité à transcender les codes de la masculinité. L’artiste navigue entre les genres et ce, dès la couverture de son album en arborant une pièce signée du styliste italien Alessandro Trincone dont le travail gravite autour de l’androgynie. Issue de la collection “Annodami” et choisie par le rappeur lui-même, cette robe inspirée du kimono se veut genderless. Pour obtenir un artwork haute-couture et empreint d’élégance, il aura toutefois fallu 1h30 pour enfiler la pièce et plusieurs heures supplémentaires pour trouver l’ajustement parfait.



#6

Artiste : Suede
Titre : Night Thoughts
Artwork : Photographie - Lucy Ray / Direction artistique : Paul Khera, Brett Anderson, Mat Osman, Neil Codling and Didz Hammond.















La sortie de l’album Night Thought en novembre a été célébrée au Roundhouse à Londres et lors de cette soirée, les spectateurs ont pu assister à la projection d’un film produit par l’artiste Roger Sargent (qui a immortalisé des centaines de concerts de rock : The Libertines, The Kooks, AC/DC). 
Devant la toile, se cachaient les membres du groupe qui ont joué la bande originale de ce film en direct, avant de laisser place au vrai concert.
Visionnez le trailer du film et pour découvrir la suite, le DVD est inclus avec le vinyle.



#5

Artiste : Lucius
Titre : Good Grief
Artwork : photographie -  Molly Moormeier et David Swanson (dont le portfolio compte de nombreux artistes de taille tels que Jack White, The Kills, HAIM etc.) 
/ design - Tika Buchanan (qui a aussi réalisé le clip "Go Home")












Lorsque l’on interroge les deux chanteuses de Lucius sur le sens de cet artwork, ces dernières préfèrent laisser libre cours à notre imagination. Alors que l’on devine facilement la première “figure” du duo en la personne de Wolfe, on ne sait si elle embrasse (au sens propre et figuré) le néant, le chagrin ou bien si au contraire, elle trouve réconfort dans l’obscurité. Le mystère demeure également quant à l’identité de la personne étreinte. Et même si l’histoire dit qu’il s’agit bien d’Holly, deuxième moitié du tandem, il s’agit ici d’un détail tant l’esthétique de l’image s’impose naturellement à nos yeux.

#4

Artiste : Flume 
Titre : Skin
Artwork : Jonathan Zawada

















Pour la sortie de son album Skin, le musicien australien a choisi le concept store Space15twenty à Hollywood pour une soirée electro-florale. Le temps d’une exposition, Flume a formé un duo avec l’artiste Jonathan Zawada, un compatriote expatrié à LA, qui a signé l’identité graphique de l’album.

large_zawada-flume-4.jpg
Space15Twenty

Pour chaque single, l’artiste a imaginé une pochette végétale, qui se trouve sublimée dans cette galerie, imprimée avec élégance sur d’immenses voilages.


#3

Artiste : Shura
Titre : Nothing's Real
Artwork : Louise Z. Pomeroy

















Artiste-Pop originaire de Manchester, Shura signe en 2016 un album aux sonorités très 80s qui connaît un franc succès à travers le monde. Le coup de pouce vient du groupe Tegan and Sara qui l’a invité à assurer la première partie de sa tournée, permettant à Shura de côtoyer un large public.

Shura_Room_Louise-Pomeroy_web_BORDER_1500.jpg

Côté design, c’est l’artiste londonienne Louise Z. Pomeroy qui joue de ses crayons et propose une palette audacieuse, entre collage, coloriage et détails à gogo.


#2


Artiste : Santigold
Titre : 99c
Artwork : photographie - Haruhiko Kawaguchi a.k.a. Hal / direction artistique : Marc Jacobs & Santi White















Critique de la société de consommation, apologie des breloques à moins d’un dollar, Santigold est représentée sur cette pochette entourée de ce qu’elle considère comme ses essentiels, difficile à croire pourtant, que la queen de Brooklyn porte des Crocs ! L’artwork est signé Haruhiko Kawaguchi, artiste adepte du rangement sous vide qui met ses pairs en sachet. Le photographe fait habituellement son marché en discothèque ou dans la rue, repère et met en scène des couples, parfois nus, parfois habillés.

santigold-concert-live-99-cents-tournee-paris.jpg
source : mcm.fr

Un univers pop qui se prête aussi bien à la scène à travers costumes, pancartes, publicités hard discount pour une immersion des plus totales en plein temple de la consommation.


#1

Artiste : NZCA/LINES
Titre : Infinite Summer
Artwork : Christopher Balaskas

















Quand il ne tourne pas aux côtés de Metronomy, Michael Lovett se consacre à son projet perso baptisé NZCA/LINES. Après avoir signé un premier opus au son minimaliste, ce dernier réinvente son style musical en nous faisant voyager dans le futur. Inspiré des oeuvres littéraires d’Asimov, Arthur C. Clarke ou encore JG Ballard, Lovett enchaîne avec brio les tubes interstellaires avec pour toile de fond l’univers futuriste imaginé par l’illustrateur américain Christopher Balaskas.


Une série graphique peinte à la main rendant hommage aux illustrations de science-fiction des années 70/80. A travers ces différents tableaux, Lovett nous invite pour un voyage en technicolor à la découverte d'autres dimensions.


mercredi 16 novembre 2016

Spectacles : l'application Snapchat dévoile ses lunettes connectées

Quand l'application fétiche des 18-24 ans lance sa paire de lunettes connectées, rien n'est laissé au hasard. Campagne marketing de choc et storytelling affuté, pourquoi les Spectacles ont réussi là où Google Glass a échoué ?


Ce qu'il faut savoir sur Snapchat 


Pour ceux qui auraient vécu dans une grotte ces 5 dernières années et découvriraient à l'instant l'existence de cette application smartphone, Snapchat en 2016 c'est :

  • un réseau social hybride mêlant messagerie instantanée et partage de photos et vidéos éphémères 
  • plus de 150 millions d'utilisateurs actifs dans le monde / 8 millions en France (source
  • une cible jeune avec 47% de ses utilisateurs appartenant à la tranche d'âge 18-24 ans 
  • un nouveau canal publicitaire pour les marques à travers la création de contenus exclusifs et limités dans le temps

Alors que les plateformes sociales historiques telles que Facebook et Instagram essaient tant bien que mal de contrer l'offensive Snapchat en copiant ses fonctionnalités qui ont fait son succès, l'application se démarque une fois de plus avec le lancement d'un produit inattendu : des lunettes connectées baptisées Spectacles.

La révolution avortée de Google Glass


L'annonce intervient 3 ans après le lancement du Project Glass par Google qui a essuyé les plâtres en tentant d'imposer sa paire de lunettes connectées auprès du grand public, en vain.

Les Google Glass dotées d'une caméra intégrée, d'un micro, d'un pavé tactile sur l'une des branches, d'un accès via Wifi ou Bluetooth permettent aussi bien de prendre un rendez-vous, d'obtenir un itinéraire, d'écouter de la musique ou même de filmer en direct une opération de chirurgie.


aperçu des Google Glass

Une technologie et des applications certainement trop avancées et déstabilisantes pour le grand public qui a réservé aux Google Glass un accueil très mitigé entraînant l'arrêt de leur production en 2015.

Un échec pour mieux revenir ? 

Un retrait des lunettes lié principalement aux nombreuses polémiques relatives au droit à l'image et au respect de la vie privée, car une fois les Google Glass chaussées difficile de savoir si la personne vous photographie ou filme à votre insu. Ajoutez à cela, un prix d'appel fixé à l'époque à 1500 $, le produit n'aura pas réussi à rencontrer son public. Face à ces impairs, Google n'a toutefois pas dit son dernier mot. Sur son site officiel, on peut lire "The journey doesn't end here" (l'histoire ne s'arrête pas là), la firme ayant déjà recruté Tony Fadell (un des créateurs de l'Ipod) pour repenser le design du produit.

Pourquoi les Spectacles ont-elles un meilleur avenir que les Google Glass ?


1. Un concept "grand public"

Avec les Spectacles, Snapchat n'a pas pour objectif de surpasser les Google Glass en termes de technos ou de fonctionnalités, bien au contraire. La paire de solaire, équipée d'une caméra permet, d'enregistrer des vidéos d'une durée de 10 secondes, le tout en vue subjective. En liaison avec votre smartphone, la paire de lunettes permet de transférer facilement les "snaps" via Bluetooth (et prochainement par wifi).



Pour ceux qui redouteraient le caractère intrusif de ce genre de lunettes, Snapchat a tout prévu en dotant ces Spectacles de lumières LED signalant le déclenchement de la caméra.

2. Une campagne de commercialisation hors du commun

Inutile de les chercher en ligne, les Spectacles ne sont pour le moment disponibles à la vente que par le biais de Snapbots aux Etats-Unis. Des distributeurs innovants qui, grâce à leur caméra frontale, permettent aux clients d'essayer en réalité augmentée les différentes paires avant l'achat.

aperçu d'un snapbot, distributeur de lunettes Spectacles

Déjà pris d'assaut par les aficionados de l'application, les Snapbots ne sont présents que 24h dans un lieu dévoilé en exclusivité sur le site officiel du produit. La première destination choisie : Venice Beach en Californie.

3. Un prix abordable

Contrairement au lancement initial des Google Glass réservé à une poignée d'experts du monde de la tech ou de développeurs, Snapchat s'adresse directement à sa cible : les jeunes. Loin d'avoisiner le millier d'euros, les Spectacles sont vendues à 129$ avec un look tendance inspiré de la marque Persol.

En proposant un produit mainstream accompagné d'un storytelling bien huilé, Snapchat a su s'imposer d'une main de maître sur le marché des objets connectés.

lundi 5 septembre 2016

Basetrip, l'outil indispensable pour tout savoir sur la destination de vos prochaines vacances

Si vous projetez de partir à l’étranger, Basetrip offre un outil gratuit qui condense sur une seule page les informations essentielles pour bien préparer votre voyage.

Aperçu de la fiche pays du Royaume-Uni

Des informations culturelles, administratives et légales sont proposées telles que la météo, la devise
et son cours, les vaccins obligatoires, les moyens de paiement, les numéros d’urgence etc.

Pour que les internautes du monde entier puissent bénéficier de ses contenus, le site propose de sélectionner le pays d’origine et le pays de destination. Ainsi, les informations proposées sont idéalement adaptées selon votre lieu de provenance. 


Exemple : Un français voyage en Grande-Bretagne, le site annonce que le coût de la vie est 14% plus cher. Au contraire, si vous êtes Suisse, le coût de la vie sera 27% moins onéreux.

Ce volet détaille en prime les dépenses les plus courantes : prix du restaurant, des tickets de transport, des hôtels ou encore d’une pinte de bière. 
Ce service non seulement informatif, permet surtout de planifier en amont son budget voyage.

Tips

Pour enrichir ces fiches “pays”, Basetrip a prévu la section “tips” au sein de laquelle la communauté d’internautes est invitée à partager ses bons plans et astuces. Des conseils en tout genre qui vous feront gagner un temps précieux avant même de poser vos valises.



Exemple : Si vous avez prévu de visiter New York, un internaute vous éclaire sur l’étiquette à respecter par les piétons : “Lors de votre visite à New York soyez attentif aux règles à respecter dans la rue, ne restez pas planté en plein milieu du trottoir, laissez la voie libre aux piétons pressés, si vous voyagez en groupe, restez groupés et gardez votre droite.

Vous ne partez que dans 3 mois ?

Aucun souci, Basetrip vous permet de programmer une alerte et vous rappellera l’existence de son service dès lors que vous serez en plein dans vos préparatifs !


Un mois après son lancement, le service a pour objectif d’enrichir davantage sa base de données notamment grâce aux contributions des internautes avec l’ajout prochain de nouvelles fonctionnalités telle que la possibilité d’éditer les fiches voyages générées automatiquement pour le moment. Une version mobile est aussi dans les cartons pour vous accompagner où que vous soyiez.

mardi 21 juin 2016

Playlist de juin


  1. Polo & Pan - Canopée
  2. LISS - Try
  3. Operators - Cold Light
  4. NZCA Lines - Two Hearts
  5. Santigold - GO! (ft. Karen O.)
  6. Dressy Bessy - California
  7. Fear of Men - Island
  8.  Unknown Mortal Orchestra - Can't Keep Checking My Phone
  9. Local Natives - Villainy
  10. RY X - Berlin


lundi 1 février 2016

Notre sélection des meilleures cartes de vœux 2016

Chaque année, le collectif Digitives parcourt le web à la recherche des meilleurs vœux. Leur point commun ? Ils rivalisent tous de créativité et ont choisi la vidéo pour vous souhaiter une bonne année.

La plus collaborative - Le Douze
Ah, la carte de voeux…. une belle initiative qui vire souvent au casse-tête créatif. On se promet chaque année qu’on s’y prendra plus tôt pour la réaliser, en étant plus inspirés que jamais. Seulement voilà, la réalité est tout autre… La preuve en images, avec l’agence de communication Le Douze qui est parvenue à retranscrire avec brio l’effervescence en interne lors de son brainstorming spécial “carte de voeux”.



La plus cute - GOS creative production
Le studio de design audiovisuel strasbourgeois nous dévoile les coulisses du tournage de sa carte de vœux et son casting des plus inattendus...



La plus interactive
- Latitude
Un doublé pour Latitude qui figure, cette année encore, au sein de notre TOP 10. Avec sa carte de vœux interactive, l’agence vous invite pour 2016 à écrire la plus belle des histoires : la vôtre.

voeux 2016 Latitude

La plus imagée - Sehsucht
L’agence allemande Sehsucht vous aide à démarrer du bon pied cette nouvelle année en faisant le plein de bonnes résolutions à travers une série d’animations drôle et colorée.



La plus corporate - Publicis Groupe
Les vœux de Publicis ne seraient rien sans la présence de son PDG Maurice Lévy qui, chaque année, joue le jeu pour vous souhaiter une bonne année de manière décalée. Pour 2016, ce dernier va même jusqu’à s’inviter dans divers spots de publicités où ce dernier est prêt à tout, même jusqu'à y laisser sa chemise..

voeux Publicis 2016



La plus artisanale - Maison Louis Jadot (réal : Atypique Productions)
Cap sur la Bourgogne, pour une immersion en plein cœur des vignes, avec cette très belle carte de vœux réalisée en stop-motion chez le producteur-négociant en vins Louis Jadot.



La plus personnalisée - Uber France (en collaboration avec Marcel Agency)
Uber a frappé fort cette année en mettant au point un dispositif d’envoi de vœux personnalisés, en temps réel ! Pour ce faire, les internautes étaient invités à commander leurs vœux depuis le site web en sélectionnant un lieu situé dans les locaux même d’Uber France pour une livraison un peu spéciale puisqu’elle était assurée par des voitures télécommandées et équipées de caméras ! Tout au long de la journée, les destinataires de ces vœux étaient invités à un voyage sur circuit électrique, avec à l’arrivée, des employés d’Uber pour leur souhaiter une bonne année. Une expérience insolite à découvrir avec le stream de l’opération :



La plus caféinée - Evolution
Pour sa carte de voeux 2016, l’agence de communication Evolution a puisé son inspiration dans ses tasses de café ou plutôt… ses gobelets en carton. Une création originale estampillée écolo et DIY !