jeudi 19 décembre 2013

Le Top 10 des plus belles couvertures d'album de l'année 2013

Pour la troisième année consécutive, voici la sélection Digitives des plus belles couvertures d'album de l'année. En plus du visuel, découvrez les petites mains qui s'affairent en coulisse pour livrer des pochettes toujours plus personnelles et qui colleront sans doute longtemps à l'image du groupe.

# 1

Artiste : Moderat
Titre : II
Artwork : Siruismo

















Le duo electro Moderat formé par les deux producteurs berlinois Apparat et Modeselektor s’inscrit dans la continuité pour la réalisation graphique de son second opus en faisant à nouveau appel au musicien, réalisateur artistique et graphiste Siriusmo, de son vrai nom Moritz Friedrich.
Alors que le duo songeait à utiliser une photo plutôt qu'une esquisse pour l’artwork de son second album, Martin Aleith, illustrateur issu du collectif Pfadfinderei, leur a suggéré un dessin représentant un homme enlevant un masque. Le visuel leur a immédiatement plu et a par la suite été retravaillé par Siriusmo.


“Moderat II” reprend donc le même style graphique que le premier album dont la pochette représente une femme se donnant un coup de poing avec cette fois-ci une illustration similaire dans l’exécution mais plus colorée afin de transmettre l’idée de progression. Autre différence notable, l’artwork du second album n’est pas le même entre les éditions deluxe et standard qui demeurent toutefois identifiables par leur style unique.

# 2

Artiste : WAVVES
Titre : Afraid of Heights
Artwork : Rich Mingins

















La pochette de l’album "Afraid of Heights" fascine autant qu’elle intrigue. Choisi par le duo californien Wavves, ce portrait noir et blanc datant de la première moitié du 19ème siècle représente un jeune homme originaire de Sibérie au tatouage mystérieux. A l’âge de 8 ans, alors qu'il souffrait d’une fièvre virulente, les parents du garçon firent appel à une “sorcière” comme dernier recours pour mettre fin à ses maux. De cette intervention, ce dernier hérita d’un tatouage sur son front censé le débarrasser de la maladie et du diable. Cette photo d’un autre temps est issue du livre “The Mingins Photo Collection”, un ouvrage qui illustre l’art du tatouage du début du vingtième siècle auquel Wavves a souhaité rendre hommage à travers cet artwork poignant.


# 3


Artiste : Washed Out
Titre : Paracosm
Artwork : Sara Cwynar
















Le producteur et compositeur américain Ernest Greene qui officie sous le nom de scène Washed Out a écrit les chansons de l’album “Paracosm” dans une maison de campagne en plein coeur d’une nature luxuriante, près d’Athens, ville située dans l’Etat de Géorgie. Cet environnement, l’artiste a souhaité le partager à travers un choix d’instruments anologiques et plus chaleureux sur cet opus mais également la réalisation d’un artwork reflétant ce paysage surréaliste.


La designer graphique Sara Cwynar a su traduire ses attentes en s’inspirant d’images florales issues d’ouvrages de la bibliothèque publique de New-York. Ces visuels ont ensuite été retravaillés sur Photoshop puis à la main pour renforcer l’effet surréaliste. Le rendu final est à la hauteur des attentes d’Ernest Greene, un artwork coloré aux accents surannés.


# 4

Artiste : Kurt Vile
Titre : Wakin on a Pretty Daze
Artwork : ESPO

















Impossible de faire ce classement sans évoquer l’album “Wakin On a Pretty Daze” de l’artiste Kurt Vile qui a su repousser les limites physiques de la pochette cd en la réalisant grandeur nature. Un projet hors du commun qui a été confié au street artiste ESPO dont les fresques sont mondialement connues. C’est dans le quartier industriel de Kensington à Philadelphie, ville dont sont originaires les deux artistes que l’artwork a été créé. La fresque d’ESPO se divise en deux parties :

  • le haut composé du nom de l’artiste et de son album dans un style propre au quartier où de nombreuses enseignes peintes à la main sont visibles. 
  • le bas comporte lui une série d’icônes symbolisant pour chacune d’elles, une chanson présente sur l’album, accompagnée d’une phrase clé. 

Une belle rencontre entre le monde de la musique et celui du street art à voir dans le making of de l’artwork :



# 5

Artiste : Gesaffelstein
Titre : Aleph
Artwork : Fleur & Manu















De loin l’artwork le plus minimaliste de l’année, le dernier album de l’artiste électro Gesaffelstein est dénué de toute pochette ou livret, ne gardant que l’essentiel : un cd glissé au sein d’un boitier translucide. Cet opus au design dépouillé, les réalisateurs français Fleur & Manu l’ont sublimé avec ce visuel de circuit imprimé se fondant parfaitement au support.


# 6

Artiste : Jamie Lidell
Titre : Jamie Lidell
Artwork : Flat-e

















L’artiste britannique a choisi le studio Flat-e pour la conception de l’artwork de son album éponyme, paru en février 2013. Les deux designers londoniens à la tête de ce projet, Matt Bateman et Rob Slater, se sont également vus confier le clip de “You Naked”, ainsi que toutes les installations visuelles utilisées par Jamie Lidell en concert. Jeux de lumière à couper le souffle, utilisant des lasers, des réflections et des costumes 100% inédits, ces effets donnent un ton particulièrement futuriste au live.


# 7

Artiste : The Leisure Society
Titre : Alone Aboard the Ark
Artwork : Owen Davey

















Pour son troisième opus, le groupe britannique The Leisure Society a fait appel à l’illustrateur Owen Dawey. Originaire de Leicester, l’artiste est connu pour son style rétro, minimaliste et coloré. Dawey n’en est pas à sa première collaboration avec le groupe puisqu’il a déjà réalisé la pochette d’un des singles de leur précédent album. Cette fois-ci, l’illustrateur a eu l’idée de décliner l’artwork en de multiples supports tels que des vynils, des badges, des posters ou encore des tee-shirts. Au final, l’artiste a su créer un véritable univers graphique autour de cet album sans aucune fausse note.



# 8

Artiste : Fear of Men
Titre : Early Fragments
Artwork : Jessica Weiss

















Le groupe indé Fear of Men, originaire de Brighton en Angleterre, attache énormément d’importance à l’image qu’il renvoie, que cela soit dans ses clips vidéos, dans les paroles ou plus généralement à travers l’artwork de ses disques. Issue d’une école d’art et véritable passionnée d’art ancien, la chanteuse/guitariste Jessica Weiss a su créer une identité visuelle propre à son groupe. Epaulée par Daniel Falvey, guitariste du groupe et ancien camarade de promo, Jessica Weiss avoue ne pas être à la pointe avec des logiciels comme Photoshop, assumant le côté old school du projet et privilégiant le Do It Yourself.


A l’image de l’artwork principal de l’album, les singles nous invitent à une visite guidée en plein coeur d’un musée à la découverte d’oeuvres issues de différentes époques. 

# 9

Artiste : Rudimental
Titre : Home
Artwork : Mike Jones & Anna Walker



Les membres du groupe britannique Rudimental ont choisi de rendre hommage à leur quartier d’origine Hackney à l’occasion de la sortie de leur premier album : Home. Le choix de la pochette fut une évidence, avec un focus sur une oeuvre d’art qui traverse le temps depuis presque 30 ans : The Hackney Peace Carnival Mural, véritable emblème pour les habitants de Dalston.
Peinte en 1985 par Mike Jones & Anna Walker, cette fresque est dédiée à la mémoire du peintre Ray Walker, qui est à l’origine du design. Ce dernier fut membre fondateur du groupe d’artistes  “London Muralists for Peace” en 1982, auprès duquel six fresques ont été commandées, sur le thème de la paix suivant le désarmement nucléaire. Rudimental souhaite redorer l’image du quartier souvent montré du doigt. A l’image de cette fresque, qui relate le souvenir d’un peuple uni pour défendre des causes nobles, l’album Home rend à son tour un hommage positif et plein d’espoir.

# 10

Artiste : Carcass
Titre : Surgical Steel
Artwork : Ian Tilton

















Le groupe de metal Carcass a souhaité faire un clin d'oeil au temps qui passe, puisque qu'une dizaine d'années après avoir sorti leur EP "Tools  for Trade" (1992), ils ont refait appel au photographe Ian Tilton, pour réaliser le cover art de Surgical Steel. L'artiste a su transfigurer les deux images d'albums en créant un écho entre l'EP de 1992 et ce LP de 2013.


Célèbre pour ses clichés de Kurt Cobain, Robert Smith ou encore Iggy Pop, Ian Tilton se fait un nom dans la photo live et son talent ne s'arrête pas à cela, à en voir le travail fourni pour le groupe Carcass.

A lire et à relire :
Le Top 10 des plus belles couvertures d'album de 2012
Le Top 10 des plus belles couvertures d'album de 2011

Aucun commentaire:

Publier un commentaire