lundi 27 décembre 2010

Les règles de la rédaction pour le web

Les contraintes ne sont pas les mêmes quand on écrit pour le web et quand on écrit pour le “print”. La lecture sur écran est environ 25% plus lente que la lecture sur papier, et bien souvent, l’internaute lit en diagonale au lieu de lire mot à mot. Il est donc primordial de prendre en compte ces spécificités lors de la rédaction de contenus pour le web, afin de mettre tous les atouts de son côté. 


Clarté et concision

Tout d'abord, - et il en va bien sûr de même pour le web comme pour le "print" -, le contenu doit être clair, de qualité, précis, pertinent, cohérent et convainquant. Il doit également être unique car les moteurs de recherche sanctionnent la répétition. Ce contenu doit être compréhensible par tous ; il est donc nécessaire d'éviter  le jargon, à moins que l’article soit destiné à un public de professionnels sensibilisé à une forme particulière de langage. 

L’information est au centre de la préoccupation du rédacteur. Une phrase courte est plus facilement mémorisée, le contenu doit donc être concis :  il faut aussi toujours garder en mémoire que ce qui est situé en dessous de la ligne de flottaison du site n’est consulté que par 22% des lecteurs, il vaut donc mieux faire en sorte de placer tout le contenu important au-dessus de cette ligne.

Structurer le contenu pour accompagner la lecture  

Comme pour les publications papier, il est très important que l'article soit structuré, surtout s'il est assez long. Une idée = un paragraphe : le texte n’en sera que plus clair, et cela permet de faciliter la mémorisation. Les titres sont pertinents et incitatifs : ils aident au référencement. 

La mise en forme est lisible, attrayante : elle incite le visiteur à rester sur le site et à poursuivre sa navigation. Elle est un outil marketing indispensable pour la vente, c’est également une marque de professionnalisme. 

Une information actuelle et vérifiée

C’est très souvent le point faible d’internet. L’information doit obligatoirement être actuelle, vérifiée et datée :  l’image d’un site dépend du professionnalisme du traitement de l’information. Le contenu doit également être renouvelé régulièrement : un site régulièrement mis à jour et qui propose un contenu neuf et inédit attire plus de visiteurs qu’un site “figé”. Le référencement n’en sera également que meilleur. 

Se fixer des règles et garder son objectif en tête

Il est fortement recommandé de se fixer une charte éditoriale précise : elle définit la cible, le ton des textes, assure une cohérence entre les sujets. Elle est un gage de cohésion et de sérieux. Même dans le cadre d'un blog, l’angle d’écriture doit rester professionnel.

Pour être efficace, le contenu doit porter un message, remplir un objectif. Les mots-clés ont été définis, ce sont les sujets centraux de l’article.

Mettre à profit les avantages d'Internet

Écrire pour le web présente des avantages par rapport au papier. Il ne font donc pas hésiter à en tirer parti. Le contenu doit être si possible enrichi d’éléments multimédias : c’est l’une des possibilités les plus intéressantes qu’offre le web. Les éléments multimédias apportent une dimension différente et plus ludiques à un texte. 

Des liens hypertextes sont utilisés : ils facilitent la navigation interne et le référencement et permettent d’alléger le contenu, tout en l’enrichissant en proposant à l’internaute d’aller consulter des ressources complémentaires. Le texte des liens sont descriptifs pour faciliter l’indexation (éviter le classique “cliquez ici”).


En bref, la rédaction pour le web doit se faire de manière aussi sérieuse et professionnelle que possible. Elle doit être pensée et réfléchie en amont avant toute publication. Et avant de cliquer sur publier, n'hésitez pas à relire et à vous faire relire, c'est important pour votre image et pour vos lecteurs. N'oubliez jamais que c'est pour eux que vous écrivez !
    Stéphanie M.

    Aucun commentaire:

    Publier un commentaire