vendredi 13 juillet 2012

Minilogs, faites entrer tout le web dans une seule playlist

Jusqu'alors le terme playlist était communément associé au monde de la musique. Avec Minilogs, le partage est désormais multi-contenus : textes, vidéos, images, chansons, tout ceci sous forme de liste de liens. Ce concept novateur reprend le principe du log, (terme geek que l'on peut traduire par liste de liens) et modernise l'outil favoris présent au sein des différents navigateurs. Minilogs introduit la notion de social bookmarking à savoir le partage et la diffusion de trouvailles du net de façon utile et ponctuelle. 


Le principe

L'outil permet l'agrégation de contenus issus de plus de 200 sources et permet une diffusion simplifiée et efficace en générant une url dédiée. 
Nul besoin de s'inscrire pour ce service en ligne, Minilogs vous invite à créer votre propre player de contenus en quelques clics. Dès la page d'accueil, l'internaute est invité à soumettre son premier lien favori pour débuter une playlist. Une fois l'url enregistrée, ce dernier peut y ajouter une annotation et modifier son ordre d'apparition. Cette playlist de contenus pourra être nommée et diffusée soit en interne ou en externe sur les divers réseaux sociaux.



Quelle utilité pour quel usage ?
  • La création d'une playlist musicale facile à créer et partager
    exemple : La playlist Digitives de Juillet rééditée par Jean-Philippe, un des créateurs de Minilogs
  • Utile pour un effectuer une veille ou curation
  • Partager des centres d’intérêts à travers une sélection faite à partir de différents médias (vidéos, images, articles, sites web etc)


Jean-Philippe Coutard, co-créateur de Minilogs nous a accordé une interview qui vous permettra d'en apprendre plus sur la notion de social bookmarking.

Qu'est-ce qui vous a conduit à imaginer et à mettre en œuvre le concept de Minilogs ?

Nous nous sommes rendus compte que la façon dont les gens organisaient leurs favoris n’est ni moderne, ni efficace. Ils utilisent les favoris de leur navigateurs, mais ceux-ci ne sont pas adaptés à toutes les situations : ils sont utiles pour des sites auxquels on veut se référer régulièrement, mais pas forcément pour une liste ponctuelle. Souvent, en fait, les gens utilisent des documents texte ou des emails pour sauvegarder leurs liens.

Nous avons voulu changer cela, et proposer une solution simple et efficace pour créer et partager des listes de liens.

Pouvez-vous nous présenter les fondateurs de Minilogs ainsi que leur parcours ?

Nous sommes trois fondateurs : Otu, Paul-Marie et moi-même. Paul-Marie et moi venons de la finance. J’ai travaillé chez Natixis et HSBC en structuration et en gestion des risques. Paul-Marie était trader à Londres et a fait ensuite un peu de conseil. Otu est un développeur anglais qui a travaillé sur de nombreux projets web partout en Europe. Il est en charge de toute la partie technique de notre projet.

Quels sont les développements que vous souhaiteriez apporter à Minilogs (fonctionnalités, développement de l'entreprise, etc.) ?

Nous voulons tout d’abord renforcer les caractéristiques qui font de Minilogs un outil simple et efficace, notamment pour la consommation de contenus lisibles, comme la musique et les vidéos. Nous allons par exemple introduire dans peu de temps un véritable player, ainsi qu’un bookmarklet, c’est à dire une fonction intégrée au navigateur qui permet d’ajouter en un clic la page active dans Minilogs.

Ensuite viendra une deuxième phase de développement autours de 2 axes:
  • Etre présent sur un grand nombre de plateformes : c’est à dire sur smartphones, mais aussi pouvoir exporter ses listes sur des blogs, avoir des application dédiés pour les principaux navigateurs, renforcer l’intégration avec les différents réseaux sociaux.
  • Plus d’interactions au sein du site, avec notamment des possibilités de recherche et de suggestions.
Quelle est votre playlist du moment ?

En ce moment j’écoute la playlist qu’un blog de musique indé (I Love Pie) a fait pour Minilogs: http://minilogs.com/kilz4sg

Mélanie G.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire