mercredi 23 octobre 2013

3 plugins pour mieux protéger votre vie privée sur internet

Les internautes s’exposent de plus en plus sur la toile, et en première ligne sur les réseaux sociaux. Facebook, Twitter, Instagram drainent un maximum de données notamment grâce à la génération qui surfe sur la culture du “moi”, n’hésitant pas à exposer clichés, données géographiques et informations personnelles. Cette catégorie d’utilisateurs fait bien souvent le choix d’afficher publiquement ses moins faits et gestes, sans pour autant peser les risques et se croyant ainsi protégée au nom de l’atteinte à la vie privée. Cependant, la limite entre domaine public et privé n’est pas aussi limpide sur internet. 


Il n’y a pas que les réseaux sociaux qui s’immiscent dans le quotidien virtuel des utilisateurs, en effet chaque connexion garde en mémoire une trace de vos lectures, de vos achats, de vos recherches afin de monter une base de données ciblée, et cela l’utilisateur ne le choisit pas, il le subit. Trackers, cookies et autres scripts sont présents sur chaque page, ils sont responsables de la publicité ciblée dont l’internaute est victime. L’enregistrement de ces données est automatique partout où vous surfez, le collectif Digitives a donc planché sur le sujet et vous propose des modules complémentaires, véritables boucliers, pour sécuriser votre navigation.




Ce plug-in propose de traquer “l’internet invisible” en détectant tous les trackers. Sur chaque page ouverte, Ghostery suggère très discrètement via une pop-up (dans la barre de tâches) une liste des trackers à bloquer manuellement. Un simple refresh prouve son efficacité, plus aucune bannière de publicités intempestives ! Ce plug-in est compatible avec Firefox, Chrome, Safari, Opera ainsi qu'en application sur l'Appstore (gratuit).




Cet outil s’avère non seulement utile quant à la fuite d’informations, mais surtout permet à l’utilisateur de savoir précisément dans quel pays les serveurs du site visité sont localisés, à l’aide d’un petit drapeau, indiquant donc si le site est sérieux ou dangereux. FlagFox est disponible sur Firefox et SeaMonkey.




S’inspirant de l’opinion publique, ce module repère et indique la présence de site malveillants. Après l’installation, un feu tricolore alerte l’utilisateur au moment de la saisie de la recherche sur Google, Yahoo et consorts. La provenance des liens émanant des réseaux sociaux et boîtes mails peut sembler douteuse, pour vous assurer qu’un lien est sécurisé, WOT vous donnera le feu vert - ou pas. Disponible sur Firefox.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire