lundi 28 février 2011

Qwiki, le moteur de recherche du futur

La recherche sur Internet n’en finit pas d’évoluer, cette fois-ci avec le lancement de Qwiki depuis fin janvier, un outil de visualisation de données à l’allure futuriste.

Dans un précèdent article, nous vous parlions déjà d’une nouvelle approche du web grâce à  Google Goggles introduisant la photographie comme moyen de recherche.
Qwiki privilégie également le visuel sur le textuel mais d’une toute autre manière.



“Storytelling instead of search”

Fondé par Doug Imbruce (actuel CEO) et Louis Monier (créateur du moteur de recherche Altavista et ancien de Google), Qwiki a été présenté à la presse en octobre en version alpha et lancé au grand public fin janvier 2011.

Située à mi-chemin entre le moteur de recherche multimédia et l'encyclopédie en ligne wikipedia, la plateforme présente les résultats d’une recherche de manière très visuelle à travers un diaporama d’images auquel vient s’ajouter une voix-off dévoilant les informations clés. Véritable visite guidée, Qwiki permet à l’internaute de s’immerger totalement au cœur d’un sujet en lui permettant d’approfondir sa recherche grâce à des liens connexes. Car une fois  la requête saisie, d’autres informations complémentaires apparaissent en dessous sous forme de vignettes.

aperçu de la recherche pour Strasbourg

Avec, par exemple, une requête portant sur la ville de Strasbourg, Qwiki synthétise les données à l'aide d'animations (cartes, graphiques) rendant la recherche très ludique et captivante aux yeux de l'internaute. Pour ceux pour qui l'utilisation d'une voix de synthèse reste rédhibitoire, le site permet également de consulter les résultats de recherche sous forme textuelle comme sur tout autre site.

un moteur de recherche 2.0

Ce qui différencie Qwiki des autres moteurs de recherche traditionnels est l'angle collaboratif adopté avec le recours à la curation  et la possibilité pour les internautes de donner leur avis sur la qualité du commentaire audio.

Les futures applications de Qwiki

La force de Qwiki réside dans la fusion entre moteur de recherche, données, son et images rendant alors possible la création d'une multitude d'applications. Les fondateurs ont pour projet d'accentuer le côté social du moteur en permettant aux utilisateurs de façonner leur propre page de résultats en la liant à leur profils facebook ou linkedin, une fonctionnalité qui pourrait révolutionner l'usage du CV. Ils envisagent également d'adapter la plateforme à différents supports comme le mobile. Qwiki pourra par exemple faire office de réveil donnant l'heure, la météo en sons et images (voir vidéo ci-dessous).

Découvrez en images la présentation de Qwiki par les fondateurs qui leur a permis de remporter le concours organisé par TechCrunch :




Malgré des contenus relativement peu exhaustifs et uniquement disponibles en anglais pour le moment, Qwiki semble avoir marqué un tournant dans l'ère du web. Reste à savoir si ce moteur sera capable d'inquiéter le géant Google.

Mélanie G.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire