vendredi 11 mars 2011

Le web au service de la créativité : Free crappy portraits

Selon la légende, cette expérience artistique venue d'une autre galaxie est née d'un opportun accident du vidéaste et musicien chicagoan RJ Buckler, qui l'empêcha d'aller faire une balade en roller avec sa complice Alyssa Ochs. En lieu et place de la dite balade, ils décident d'installer une table pliante dans un parc et de dessiner les passants. A leur manière. Leur maxime pourrait se résumer de la manière suivante : si tu sais tenir un crayon, tu sais dessiner.



Ils sont très vite rejoints par la graphiste Sarah Krzyzek, ce qui leur permet d'envisager de façon tout à fait réaliste de crappy-portraitiser les presque 7 milliards d'habitants de notre belle planète. Sur cette lancée, ils décident en toute logique de créer le site Free Crappy Portraits. Rj et ses deux acolytes invitent alors les internautes du monde entier à leur envoyer par e-mail une photo accompagnée d'un petit texte de présentation leur permettant de cerner au mieux leur personnalité et leurs attentes. Le succès du site est tel qu'ils doivent à présent faire appel à des "artistes" invités afin de faire face à la demande exponentielle. Le résultat est plus qu'édifiant, et publié sur leur site. On vous laisse juges :

God's Gift 2 Women
The Ballad of Matt Collander
To Tim, With Love
too many arms and hands - the justine bateman chronicle


Les plus masochistes peuvent même faire imprimer leur portrait sur un t-shirt, un sweat, un mug, ou encore un tapis de souris. De quoi régaler votre famille et vos amis pour Noël.

Chez Digitives, on n'aime pas être en reste niveau tendance et créativité, alors on a décidé de vous offrir notre propre crappy portrait home-made, dans un élan de grande générosité artistique. Et pour se sentir moins seules, on a ajouté au portrait les "Digitives du coeur". Pardon à eux par avance (et pardon à tous ceux qu'on aurait aimé faire apparaître sur le portrait, mais on n'avait pas beaucoup de place). 

Les Digitives et les presque-Digitives


(Si ce billet vous a inspiré, envoyez-nous vos fan-arts à l'adresse digitives@gmail.com, on se fera un plaisir de les publier).

Stéphanie M.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire