vendredi 6 mai 2011

Roméo et Sarah, volutes musicales et aquatiques

Roméo Poirier et Sarah Dinckel, fondateurs du quartet strasbourgeois Roméo & Sarah et amateurs de sons aquatiques et d'exotisme, évoquent avec nous la naissance de leur tout premier album, Vecteurs et Forces.

Photo : Polaroid corporation


Parlez-nous de votre rencontre et de la façon dont vous êtes arrivés à la musique.

Sarah : On s'est rencontré en 2005 alors qu'on était en première dans un lycée, à Strasbourg. On a fait de la musique très naturellement. On en s'est pas proposé de faire de la musique ensemble, il ne cherchait pas une chanteuse, on ne cherchait pas quelque chose de précis.

Roméo : On a pris le temps. Au départ c'était plutôt des boucles de guitares, et on écrivait des textes. On pouvait rester tout une après-midi à écouter juste une boucle, et à divaguer là-dessus.

Roméo & Sarah est un duo devenu quartet. Comment se déroule le processus de composition ?

Roméo : Il évolue. Au départ on était juste tous les deux, on essayait d'écrire ensemble. Maintenant Sarah écrit des chansons toute seule, moi aussi, j'amène la musique, les boucles, et avec les autres on essaie de faire quelque chose de cohérent.

Sarah : On fait les arrangements tous ensemble aussi. Mickaël amène des sons et quand on lui propose une chanson il nous fait part de ses remarques. Les autres interviennent aussi sur la structure des chansons.

Votre premier album s'intitule Vecteurs & Forces, pouvez-vous nous expliquer ce titre ?

Roméo : Ça part de quelque chose de très visuel, des sortes de lignes directionnelles qui se croisent à un certain moment. Ça fait penser aux mathématiques. C'est aussi la façon dont on fait de la musique. Il y a toujours une part d'aléatoire. On lance des choses en l'air, et on fait quelque chose avec ce qui en retombe.

Sarah : On s'était aussi dit que ces traits symbolisaient les directions que prennent les gens.

Roméo : Et au croisement de ces traits, quelque chose se produit.



Et d'où vient l'idée de cette mystérieuse photo de pochette ?

Roméo : A la base on voulait faire quelque chose avec ces lignes droites. Mais après on a eu l'idée de faire quelque chose avec l'eau, dans l'eau ou avant l'eau. La pochette est donc l'idée qu'on n'est pas encore dans l'eau, mais qu'on est sur le point d'y aller. Une annonce de l'eau.

Sarah : J'aimais bien aussi l'idée que ce ne soit pas une image trop consensuelle ou trop lisse. Pas simplement une jolie image où on est dans l'eau. Là c'est un peu plus étrange.

Comment traduisez-vous cet appel aquatique en sons ?

Roméo : Dans nos chansons on parlait beaucoup de l'eau. Il y avait cette dimension aquatique dans les paroles. Et les sonorités sont diluées. C'est un genre qui n'a pas tellement été exploré, donc a envie de tendre vers ça, de plonger là-dedans.

Votre musique est très posée, très douce, étonnamment mature, avec des ambiances feutrées, ce qui pourrait étonner pour des gens aussi jeunes.

Sarah : Je pense qu'il y a une grande différence entre les chansons telles qu'elles sont sur l'album et telles qu'on les joue aujourd'hui en concert.

Roméo : Pendant les concerts on aime détourner un peu l'album. Les chansons sont revisitées, c'est ça qui nous amuse. On essaie de les repenser, on a évolué depuis leur création.

Des influences décalées ou exotiques ?

Sarah : Au lycée j'écoutais un peu de musique chinoise. Une musique très répétitive, avec des sortes de violons.

Roméo : A une époque je voulais passer un an en Chine. J'ai fait du kung-fu et j'ai appris le chinois. J'ai regardé presque tous les films d'arts martiaux qui existaient.

Qu'est-ce qui vous a donné envie de participer à Strasbourg-Chicago ?

Sarah : La promesse qu'on va aller à Chicago bientôt ! Jouer à Strasbourg, ça nous arrive souvent, mais pas tant que ça, surtout en étant enveloppés dans des concepts spéciaux comme ce festival.

Roméo : Et le fait d'être avec d'autres groupes qui sont nos amis, et de rencontrer ces Ricains qu'on ne connait pas encore.

Une interview du collectif Digitives avec Audrey Canalès

Retrouvez le podcast vidéo de cette interview sur le site du festival Strasbourg-Chicago. Pour plus d'information sur le groupe Roméo & Sarah, consultez leur site internet ou encore leur profil myspace !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire