lundi 11 avril 2011

[FOCUS] English Riviera, la promenade à l'anglaise

English Riviera (2011)
S’il fallait retenir un seul événement en avril, ce serait incontestablement la sortie aujourd'hui du nouvel album du groupe Metronomy : English Riviera, un troisième opus aux sonorités electropop.
Vous qui suivez religieusement le blog des Digitives, avez pu découvrir dans la playlist du mois de mars le premier single “She wants”. Ce morceau a remporté un franc succès notamment grâce à un clip débordant de créativité réalisé par Jul & Mat, un duo que nous vous avions présenté lors d’un précédent article.


 Jusqu’alors méconnu du grand public, Metronomy s’impose comme la révélation de l'année avec un album qui rythmera votre été.

L’Electropop made in Uk

L’histoire débute en 1999, à Devon (comté du sud de l’Angleterre) quand Joseph Mount, alors batteur pour différents petits groupes locaux, se lance dans la composition de musiques aux tonalités électro à l'aide d'un vieux pc hérité de son père. Le musicien se fait rapidement un nom en remixant une multitude d’artistes qu’il admire tels que U2, Franz Ferdinand ou encore Goldfrapp.

Oscar Cash, Gabriel Stebbing, Joseph Mount

Mount ne souhaite néanmoins pas rester au rang de DJ et décide de se produire en live accompagné de deux amis d’enfance Gabriel Stebbing (basse,claviers) et Oscar Cash (claviers, saxophone). 
Le groupe Metronomy prend alors tout son sens en 2006 avec Pip Paine (Pay the £5000 You Owe), un premier album que Mount décrit comme le son produit par une personne, qui, lassée d’entendre toujours les même sonorités, aurait voulu créer quelque chose de plus atypique.

Nights Out (2008)

Avec leur second album Nights Out sorti en 2008, le trio nous invite cette fois-ci dans une escapade nocturne avec des morceaux oscillant entre electropop et Intelligent Dance Music.
La touche Metronomy se caractérise alors par une dualité mêlant mélodies joyeuses et paroles empreintes de mélancolie. 

Heartbreaker, 4e single de l'album Nights Out, dépeint la tristesse d'un homme qui, après une rupture douloureuse, tente d'oublier la fille qu'il aime avec l'aide de ses deux amis l’emmenant dans un road trip sur la côte anglaise.

Nights out remporte un vif succès auprès du public comme des critiques en figurant dans le classement NME des 10 meilleurs albums de l’année 2008. Le groupe entame alors une tournée mondiale avec des performances live déjantées. Sur scène, le trio effectue des chorégraphies agrémentées de lumières "métronomiques" fixées sur leurs tee-shirts. Un détail qui ajoute un aspect artisanal et décalé au spectacle.
Alors au sommet de leur popularité, Gabriel Stebbing décide de quitter l’aventure Metronomy en mai 2009 pour se consacrer à d’autres projets musicaux. Les membres restent toutefois en bons termes, Mount ayant contribué à la réalisation de l’album du groupe Your Twenties (à découvrir dans la playlist d'avril) dans lequel officie désormais Stebbing.

Metronomy 2.0 ou le come-back inespéré

Oscar Cash, Anna Prior, Gbenga Adelekan, Joseph Mount
Suite au départ de Gabriel Stebbing, Anna Prior (batteuse) et Gbenga Adelekan (chanteur et bassiste) anciens du groupe Lightspeed Champion rejoignent le duo. 

Mount parle alors de version 2.0 de Metronomy laissant la plupart des fans sceptiques quant à l'avenir du groupe. Car le minimalisme était la marque de fabrique de Metronomy, capable de reproduire divers instruments à l'aide de sons électroniques. Cependant, avec la sortie d'English Riviera, Joseph Mount semble mettre tout le monde d'accord avec un album impressionnant de maturité.



"The Look", second single de l'album English Riviera 

Loin de la ferveur des tubes de Nights Out, English Riviera se démarque par des mélodies aux influences  jazz et funk. Les deux albums, loin de s'opposer, surprennent par leur complémentarité. Avec English Riviera, Mount nous offre un opus plus abouti dans sa production et prend le temps de planter le décor. Dès l'intro, le groupe nous invite sur leur promenade anglaise avec pour fond sonore le ballet incessant des vagues et le cri des mouettes. English Riviera nous transporte sans détours à travers des ballades rythmées par l'insouciance. L'amour reste le thème phare de Metronomy mais abordé sous un autre angle avec des chansons comme "The Look", "Love Underlined" ou encore "Corinne" où la passion semble avoir pris le pas sur la frustration. Mention spéciale à "Everything goes my way" qui surprend par la présence d'une voix féminine s'accordant parfaitement aux vocalises de Mount.
Avec cet album, Metronomy a enfin trouvé la recette du succès en affichant une pleine sérénité.

Il ne vous reste plus qu'à savourer English Riviera lors d'une journée d'été passée au bord de la plage et vous défouler jusqu'au bout de la nuit sur les tubes endiablés de l'album Nights Out.

English Riviera track by track, by Joseph Mount

Mélanie G.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire