lundi 20 juin 2011

Wiki, la contribution 2.0


“Imaginez un monde dans lequel chaque personne pourrait partager librement l'ensemble des connaissances humaines.”

Voici l’accroche que l’utilisateur découvre à son arrivée sur le site wikimedia foundation. Cette fondation de bienfaisance et à but non lucratif permet à tout le monde de contribuer à l’un de ses projets au centre desquels se trouve Wikipedia ; Jimmy Wales son créateur, a officiellement lancé le projet en juin 2003. Grâce à cet outil 2.0, l’internaute peut assouvir sa soif de connaissances en quelques clics.
Au sein de la wikimedia foundation, on retrouve diverses déclinaisons aux domaines des plus variés :


Wikiversité


Plébiscité par les étudiants et fort de son succès aux Etats-Unis, la fondation a mis en service en 2006 la version francophone de son wiki universitaire : Wikiversité
Basé sur le même schéma collaboratif, les étudiants peuvent mettre en ligne des documents pédagogiques (cours, exercices, corrections). Le contenu est classé par niveaux pédagogiques, un système établi par la wikimedia foundation : le 1 correspond au niveau CP et ainsi de suite jusqu’au niveau 18, le doctorat. La communauté est gérée par des administrateurs, à l’image d’un forum d’échange et de partage, ils sont appelés “bibliothécaires” puisque le site a pour ambition de se rattacher au réel.


Wikiquote

Fort de son succès, Wikimedia a mis en ligne d’autres sites à vocation de “collecte”. Ainsi wikiquote permet de se cultiver en retrouvant des citations d’auteurs, de célébrités, d’artistes et autres personnalités. Le site est disponible en français et permet la recherche par thématique. 21 381 citations sont à ce jour mises en ligne par les internautes. On regrettera tout de même l’absence d’explications de textes, avec contexte et interprétation.


L’aspect pratique et efficace de cet outil collaboratif fait des émules depuis bientôt dix ans. Au cours de nos recherches, nous avons retenu quelques wiki qui, contrairement au pionnier du genre, se sont spécialisés dans un domaine précis afin de traiter leur sujet de manière approfondie.


Wikitabs

Ce site est né de l’idée d’un musicien touche à tout, Nick Kleeman qui déplorait les faibles ressources sur internet en matières de tablatures musicales. Loin de s’apitoyer sur son sort, il a décidé de prendre les devants en créant Wikitabs, une coopérative de partage qui permet aux musiciens du monde de contribuer à cette base de données. Le site a pour l’instant 120,286 tablatures de guitare, 100,573 accords, et également des ressources émergentes en ce qui concerne les partitions de basse et de batterie. Nick Kleeman prouve à nouveau l’importance de l’interactivité entre les utilisateurs, mettant l’accent sur l’édition des données soumises à son wiki. Récemment interviewé par le magasine Rolling Stone, il s'enthousiasme de ce projet :  
"Les utilisateurs peuvent supprimer les versions superflues et améliorer les versions déjà existantes. A terme, on se retrouvera avec une collection de tablatures frôlant la perfection".

Wikistreaming 

Le streaming, ennemi numéro un des grands du cinéma permet à tous les internautes de visionner des vidéos mises en ligne par d’autres utilisateurs. Bien souvent sujette à polémique, son utilisation est prohibée dans de nombreux pays mais n’en demeure pas moins présente sur la toile. Wikistreaming a justement été mis en ligne afin de lister les différents sites proposant ces services. Une sorte d’annuaire géant, véritable banque de films sur laquelle les adeptes s’échangent des bons plans, uploadant des affiches, des résumés. Un site étonnement riche en contenu.

Wikimusicguide 

Disponible en anglais et en version beta pour le moment, ce wiki met à l’honneur les artistes s’illustrant dans le domaine musical. La majorité des artistes apparaissant sur ce wiki ont déjà leur page Wikipedia, mais Wikimusicguide propose une version plus complète avec en bonus les artistes similaires, les influences et des “facts” concernant votre star préférée. Une initiative à saluer, même si pour l’instant le site manque de contenus et cherche des plumes anglophiles pour enrichir sa base de données.


Le wiki est un outil émergeant qui charme par son approche collaborative : l’internaute d’aujourd’hui a l’envie de communiquer et de partager, d’ajouter sa pierre à l’édifice.  Ce nouveau format de site web a la particularité de pouvoir couvrir tous les domaines, sa simplicité d’usage permet de rallier les internautes de tout âge et de tout niveau informatique. La mise à jour des données en temps réel est également un argument de poids, surfant sur l’actualité, l’utilisateur peut éditer selon les dernières dépêches. Le schéma type : un champ de recherche, une fiche renvoyant de liens en liens opère et attire de plus en plus d’utilisateurs. Le webmaster bénéficie de la gracieuse contribution de ces utilisateurs, qui prennent un réel plaisir à enrichir ce nouveau genre.

Stéphanie M.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire