lundi 13 juin 2011

[Think Quarterly] Le magazine qui "prend son temps" made in Google

Google est partout. Cette affirmation loin d'être un scoop fait sens une fois de plus avec un nouveau défi que le géant est bien décider à relever avec brio. Alors que l'on pensait avoir envisagé toutes les déclinaisons possibles de Google à travers différents secteurs : le web, la téléphonie, la télévision et même prochainement la musique, la multinationale s'attaque désormais au monde de la presse avec un magazine numérique.
Edité et développé par l'agence digitale britannique The church of London, le trimestriel de Google baptisé ThinkQuarterly est disponible gratuitement en ligne depuis le 23 mars.

"A breathing space in a busy world"
Tel est le slogan affiché par le moteur de recherche le plus rapide du monde, qui, pour une fois, a fait le pari audacieux de prendre son temps. Loin de nier l'importance joué par la vitesse dans le succès d'un service, Matt Brittin, directeur général chez Google Uk, a souhaité créer un espace dédié à la réflexion sur le monde qui nous entoure.

At Google, we often think that speed is the forgotten 'killer application' – the ingredient that can differentiate winners from the rest. We know that the faster we deliver results, the more useful people find our service.
But in a world of accelerating change, we all need time to reflect. Think Quarterly is a breathing space in a busy world. It's a place to take time out and consider what's happening and why it matters. - Matt Brittin


"Think with Google"

Dans son premier numéro intitulé "Think Data", le magazine consacre ses 68 pages au traitement des données dans notre société. Avec le choix d'un sujet phare par volet, Google flirte avec la curation et sait s'entourer des meilleurs contributeurs. Qu'il s'agisse du pdg de Vodafone, du psychologue Peter Kruse ou encore d'Hal Varian, chef économiste chez Google, le magazine fait appel à une nuée d'experts pour aider les entreprises à mieux gérer cette donnée vitale qu'est l'information.




Outre sa qualité hautement informative, le magazine se démarque par son identité graphique et son support de diffusion. Longtemps critiqué pour son design dénué de créativité, Google a fait appel à l'agence "Church of London" pour concevoir un magazine à la hauteur de ses ambitions. A travers cette collaboration, Google offre un regard très avant-gardiste sur l'éditorialisation en alliant richesse de contenu et esthétisme.




Partisan du tout numérique, Google n'a distribué qu'une poignée de magazines en version papier à des investisseurs britanniques. Disponible gratuitement en ligne, Think Quarterly est à feuilleter ou télécharger au format pdf. A noter le soin tout particulier apporté à sa version mobile qui bénéficie d'une navigation sur-mesure pour un confort de lecture optimisé.

Il est maintenant temps pour vous de prendre le temps en vous plongeant dans l'univers 2.0 de Think Quarterly.

Mélanie G.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire