lundi 18 mars 2013

Musepeak vs Moodshare : quel outil pour créer vos planches d'inspiration ?

Dans le domaine de la création de sites web comme dans celui du design, de la mode ou de la décoration, nous sommes souvent amenés à préparer des "moodboards" ou planches d'inspiration pour nos nouveaux projets. Qu'elles soient destinées à une réflexion en interne ou à une présentation auprès du client, ce sont des outils de choix pour définir la direction vers laquelle on se dirige. La plupart du temps, ces planches d'inspiration sont préparées dans des logiciels de design. Le problème ? Ils nécessitent de bonnes compétences graphiques pour réaliser une mise en page harmonieuse, et ils peuvent difficilement être modifiés par plusieurs personnes en même temps. Le Collectif Digitives s'est penché sur la question et a sélectionné pour vous deux outils collaboratifs de création de moodboards.


Musepeak : 

Véritable service professionnel de "moodboard" ou planches d'inspirations, Musepeak a été développé par une l'agence italienne Koinema. Son interface épurée est très facile à prendre en main. Il vous suffit de définir un projet et de créer une nouvelle planche ou "board". Plusieurs planches d'inspiration peuvent être créées pour chaque projet.


L'import d'images dans les planches se fait très facilement, depuis des sites internet (en indiquant simplement l'url) ou en upload direct. Petit bémol, s'il est possible d'importer en lot plusieurs images depuis un site, le fait d'avoir à uploader les images une à une depuis son poste n'est pas très pratique.

Ces images peuvent ensuite être réarrangées très facilement et la taille des aperçu peut également être changée par un simple clic. Chaque image peut être notée indépendamment, il est également possible d'ajouter des descriptions pour chacune d'entre elles. Il est également possible d'organiser les images en fonction de la note qui leur a été attribuée.

L'outil est collaboratif, il est donc possible d'ajouter des membres pour chaque projet, et de discuter grâce au volet de conversation. Chaque image bénéficie également de son espace de discussion. Chaque membre du projet est "propriétaire" des images qu'il a ajouté, ce qui permet de savoir quel est le degré de participation de chacun dans un projet. L'outil vous envoie également automatiquement un résumé du travail accompli au cours de la journée.

Le petit plus incontournable, c'est la possibilité de générer une guest url, et permettre ainsi à d'autres personnes, vos clients par exemple, de consulter vos planches. Ces urls publiques des projets peuvent être changées ou tout simplement supprimées. Autre avantage, l'outil n'est pas très fortement brandé, et votre marque apparaît plus visiblement que celle de Musepeak. Les planches peuvent bien sûr également être exportées en pdf, mais le résultat n'est graphiquement pas très intéressant et fait pale figure en comparaison de la version web.

Une fois finis, les projets peuvent être archivés afin de vous permettre de mettre de l'ordre dans vos idées et de créer de nouveaux projets.


Les - :

En premier lieu, le prix de ce service risque bien d'en arrêter plus d'un puisqu'après la période d'essai gratuite d'un mois, le tarif va de 24€ par mois pour 3 projets actifs (avec un nombre de planches et d'utilisateurs illimité, les projets archivés n'en font donc pas partie) à 187€ par mois pour un nombre illimité de projets. Cependant, les étudiants peuvent disposer de comptes gratuits sur demande.

Autre bémol, la transparence des png n'est malheureusement pas très bien gérée. Il est également dommage que les annotations sur les images ne soient pas visibles dans la version publique, et qu'il n'existe pas de fonctionnalité du type colorpicker pour créer des nuanciers directement dans l'outil et extraire les couleurs depuis les images.






Moodshare : 

Tout comme Musepeak, Moodshare est un service de création de moodboards, pour le moment proposé gratuitement et en version bêta, créé par l'entreprise britannique Mooooodle Limited. On ne sait donc pas combien ce service coûtera à terme, mais, selon l'écran d'inscription, une fois la version finale lancée, une version gratuite sera tout de même proposée.


Contrairement à Musepeak, Moodshare permet d'effectuer des recherches au sein même de l'outil, en indiquant un mot-clé, et en sélectionnant les sources de recherche, dans 5 catégories : Images (Google, Flickr, 500px, Deviant Art, Instagram et Picasa), Stock (Big Stock, Shutter Stock et Pond 5), Video (Youtube et Vimeo), Sound (Soundcloud), ou Autres (Twitter, MyFonts et ColorLovers). La présence de médias audio et vidéo ajoute ici une dimension supplémentaire à la planche d'inspiration, qui devient ainsi multi-support.Les résultats de recherche obtenus sont classés par source, et il est possible de les visualiser en taille réelle, et de les ajouter à votre planche en un clic. Pour vous éviter d'ajouter les images en doublon, celles-ci sont "lockées" sur la page de résultat, ce qui vous permet également de les supprimer si vous changez d'avis.

Les items ajoutés sont affichés en bas de la page de recherche, dans la "lightbox". C'est à partir de cette barre d'outil que vous pourrez créer votre planche d'inspiration en plaçant chaque élément en drag & drop. A tout moment il vous est possible de retourner à l'écran de recherche pour y récupérer d'autres éléments. Les images peuvent être placées en superposition, et des règles de priorités peuvent être appliquées à chacune pour déterminer l'ordre de chevauchement (mais cet outil n'est pas très intuitif).

Il est bien sûr également possible d'uploader ses propres images, ou de récupérer des médias directement depuis un site internet en spécifiant une url, mais uniquement depuis youtube, vimeo, flickr, 500px, Instagram, Twitter et Soundclound, contrairement à Musepeak.

Moodshare permet également d'ajouter du texte et des blocs de couleur à sa planche d'inspiration (mais toujours pas de colorpicker).

Comme dans le cas de l'outil précédent, le nombre de planches par projet est illimité et celles-ci peuvent être exportées en version web ou pdf. La version web peut-être accessible publiquement, en diffusant son url, ou à l'aide d'un mot de passe. Une précaution supplémentaire lorsque l'on souhaite partager sa planche tout en maintenant une certaine confidentialité. La version PDF, sensiblement identique à l'export en ligne, est visuellement satisfaisante.

Moodshare est également un outil collaboratif, permettant d'inviter vos collaborateurs ou vos clients à consulter vos projets. A la différence de Musepeak, sa gestion des utilisateurs est plus fine. Ceux-ci peuvent être organisés en groupes, et des permissions différentes peuvent être accordées en fonction du type de profil (admin, internal, external). Par contre, le site ne propose pas de fonctionnalité de commentaire, mais vous pouvez visualiser à tout moment le nom des utilisateurs en train de modifier une planche.


Les - :

Le design de l'interface est bien moins soigné que celui de Musepeak, mais rappelons que le service est encore en bêta et qu'il pourrait évoluer dans les temps à venir. De plus, certains éléments laguent un peu et là encore, la transparence des png est mal prise en charge.





En conclusion, nous sommes en présence de deux services aux fonctionnalités avancées et complémentaires. Si l'un a plutôt mis l'accent sur l'épure de son design et ses fonctionnalités collaboratives avancées, l'autre prend le dessus en matière de recherche de contenu et de gestion des utilisateurs. Pas de point de comparaison possible au niveau de la tarification, puisque Moodshare n'a pas encore annoncé ses prix. L'avantage irait donc à ce dernier pour sa personnalisation plus avancé du moodboard, permettant un travail plus poussé !

A lire ou à relire, nos articles sur le travail collaboratif :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire