lundi 7 novembre 2011

Scoop.it 2.0 : Freemium ou Business, quelle offre choisir ?

Fondé à la même période que le blog We Are Digital Natives, Scoop.it s’apprête à fêter sa première année d’existence avec un bilan plus que positif. Le site a en effet su se faire une place de choix dans le domaine de la curation et s’apprête à passer à la vitesse supérieure en lançant son offre Premium.



Le collectif Digitives qui voue un attachement tout particulier à Scoop.it avait dédié l’un de ses tous premiers articles à cet outil de curation et n’a cessé depuis de suivre avec attention son évolution en l’utilisant quotidiennement.
Situé à mi-chemin entre le blog et le microblogging, Scoop.it est un outil d’agrégation de contenu permettant à l’internaute d’organiser et de partager des articles sur un thème donné. Loin du caractère rigide et fastidieux d’une veille traditionnelle, Scoop.it rend expert tout curateur  passionné par un sujet et cela en quelques clics. 



Aujourd’hui, on recense des dizaines de millers de topics sur Scoop.it allant de la musique digitale traitant des meilleurs tendances en matière de streaming musical légal à la méditation culinaire pour un esprit sain dans un corps sain . 60% des sujets touchent néanmoins des corps de métiers dont la plupart sont orientés web.

Après plus de 6 mois passé en beta test, Scoop.it, fort de ses 2 millions de visites enregistrées le mois dernier, a enfin ouvert ses portes au grand public et tenté le pari de l’offre Premium avec sa version Business.

Scoop.it, nouveau slogan pour une nouvelle formule

Be the curator of your favorite topic”, c’est avec cette formule que Scoop.it se définissait jusqu’alors pour vous inviter à expérimenter cette dernière tendance qu’est la curation. Un terme jugé sans doute trop technique et ésotérique pour les non-initiés puisque la plateforme a changé son slogan optant pour une vision plus large avec “Easily publish gorgeous magazines”, la publication de magazines personnalisés. Outre ce changement de terminologie, Scoop.it a pour objectif de créer un média plus “topic-centric” en mettant l’accent sur une nouvelle utilisation à travers la fonction recherche. 


En s’ouvrant au grand public, la plateforme aspire à être une source d’informations de référence pour les internautes à la recherche d’informations sur un sujet donné. On retrouve alors cette notion de magazine dont le curateur serait le rédacteur en chef fédérant une audience soucieuse de trouver des contenus récents et pertinents. Aux antipodes de sa version privée, Scoop.it permet désormais de suivre n'importe quel topic sans avoir besoin d'être inscrit.

Scoop.it Business, vers une utilisation plus professionnelle
Avec le lancement de son offre Premium, Scoop.it s'adresse aux entreprises et professionnels désireux de gérer leur propre plateforme "éditoriale" associée à leur marque.

l'offre Business de Scoop.it (79$/mois)

Ce que comporte l'offre Business :

  • la personnalisation de votre topic en utilisant votre propre nom de domaine, logo et charte graphique
  • un outil de statistiques intégré pour chacun de vos topics pouvant être couplé avec votre compte google analytics
  • la fonction "schedule" rendant possible la planification de vos publications
  • la présence d'un éditeur de texte lors de la publication d'un contenu
  • un meilleur contrôle des contenus suggérés avec la possibilité d'ajouter manuellement les sources (compte twitter, flux rss etc) 
  • la possibilité d'éditer un topic à plusieurs grâce à la team curation (jusqu'à 4 curateurs)

Ce qui a changé pour l'offre standard :

Les +

  • l'optimisation des options de partage avec l'ajout de Facebook Page, Wordpress, Tumblr, Linkedin, RSS. 
  • la conservation des tags lors d'un "re-scoop"
  • la modération des commentaires d'utilisateurs non-inscrits

les - 

  • la restriction concernant la création de topics désormais fixée à 5 (10 pour la version business)
  • l'absence de Blogger dans les options de partage

Loin de se reposer sur ses lauriers, Scoop.it tente le pari de l'offre Premium sans délaisser pour autant le grand public. Deux questions demeurent néanmoins :
Les internautes non-curateurs auront-ils le réflexe de se tourner vers Scoop.it comme ils en ont l'habitude avec Wikipedia pour obtenir des informations précises ?
L'offre Premium pour un outil de curation est-elle viable ?

Réponse dans les mois à venir ...


Mélanie G.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire