mercredi 17 octobre 2012

7 points-clés pour assurer les bases de son référencement

En tant que professionnelles du référencement, nous recevons régulièrement des demandes de la part de particuliers, d'entreprises ou de lecteurs de notre blog sur le sujet. La plupart du temps, ceux-ci ne comprennent pas pourquoi leur site ou leur blog n'arrive pas dans les premiers résultats de Google sur certaines requêtes généralistes et souvent très concurrentielles. Si le référencement est un domaine relativement complexe et qui requiert un travail de longue haleine, il existe cependant des actions de base qui peuvent facilement être mises en place. Ce sont les pierres angulaires d'un bon référencement, qui ne saurait être efficace sans ces bases. Il nous a semblé bon de les rappeler afin d'aider les éditeurs de site internet à poser des bases solides pour leur référencement.


1. Appelez un chat un chat

La première règle, c'est que vous devez parler de vous. Si le concept et l'image que vous souhaitez transmettre par le biais de votre blog ou de votre site vous paraissent clairs, dites-vous que ce n'est pas forcément le cas pour votre lecteur, et encore moins pour les robots des moteurs de recherche. Pensez donc bien à vous présenter : ajouter une page de description à votre site, truffer la présentation de votre blog de termes explicatifs, placer une phrase mentionnant l'objet de votre site en bas de page, etc. Si votre site utilise un système de gestion de contenu(comme Wordpress ou Joomla), il est également fort à parier que celui-ci propose un champ de description destiné aux moteurs de recherche, ne négligez surtout pas de le remplir. De la même façon, soignez les titres de vos pages ou de vos articles afin que l'information la plus importante apparaisse immédiatement aux internautes et aux moteurs.

2. Restez modeste

Listez quelques mots ou expressions clés qui décrivent pertinemment votre site ou votre blog. Ils correspondront aux requêtes principales sur lesquelles vous souhaitez vous placer. Essayez de faire simple, de vous mettre à la place de l'internaute (des outils comme Google Tendances des recherches peuvent vous aider) mais gardez à l'esprit que vous aurez beaucoup de mal à vous placer sur des termes de recherche extrêmement demandés. Ces derniers sont bien souvent occupés par des sites à forte notoriété, installés depuis longtemps. Plutôt que d'atteindre péniblement la page 15 de Google sur une requête utra-concurrentielle, mieux vaut donc apparaître en première page pour une requête plus ciblée sur votre site.

3. Ne placez jamais une information importante dans une image

L'une des plus grandes erreurs serait de placer une information capitale pour votre positionnement dans une image. Le nom de votre entreprise par exemple, notamment dans une image qui s'appelerait logo.jpg. On trouve encore des sites dont les titres ou les pages sont entièrement composées de textes transformés en images. Si la lisibilité est souvent discutable pour un oeil humain (sans parler de l'accessibilité et d'un éventuel affichage sur terminaux mobile), il est absolument impossible qu'un moteur de recherche indexe le texte. Du point de vue du référencement, autant ne rien mettre. Même chose pour les sites en full flash qui sont difficiles à référencer. Pensez donc impérativement à convertir les images en texte, et, dans la mesure du possible, à nommer vos images (ainsi que vos PDFs et vos vidéos) de façon pertinente afin de faciliter la tache des robots indexeurs.

4. Définissez pertinemment vos mots-clés et vos libellés

Inutile d'en mettre beaucoup, on perd tout l'intérêt du mot-clé et ça ne plaît pas à Google qui risque d'y voir une tentative de keyword stuffing. Encore une fois, il s'agit donc d'être pertinent, et de choisir des mots qui définissent et qui décrivent votre contenu. Il n'est pas forcément nécessaire de reprendre des mots contenus dans le texte, mais de définir des grandes lignes dans lesquelles s'inscrivent votre article par exemple.

5. Choisissez votre nom de domaine avec soin

Depuis la fin du mois de septembre, une modification de l'algorithme de Google tend à pénaliser les noms de domaine contenant une grande proportion de mots-clés. Pas d'inquiétude si votre nom de domaine contient un ou deux mots-clés descriptifs de votre activité, mais évitez les noms de domaines qui ne comportent que des mots-clés, de nombreux tirets et qui répondent exactement à une requête. Évitez également les noms de domaines trop longs ou comportant trop de mots, ils risquent d'être moins facilement retenus par les internautes.

6. Optimisez les balises méta de votre site, des images et des liens

Ce n'est pas forcément très "technique", surtout grâce aux systèmes de gestion de contenu qui permettent souvent d'avoir accès très facilement aux méta-données : balise title du site, attributs alt et title et longdesc pour les images et les liens. Ils permettent aux moteurs de recherche d'analyser plus facilement le contenu de vos images, par exemple, et donc de mieux les placer lors d'une requête. Pas la peine encore une fois de surcharger les balises, 3 ou 4 mots-clés suffisent.

7. Incitez les internautes à recevoir et à partager vos contenus

Ajoutez un flux RSS, un champ d'abonnement à votre newsletter, ou encore des boutons de partage sur les réseaux sociaux. Cela aidera vos visiteurs à obtenir automatiquement votre contenu, et les incitera à les repartager sur les réseaux sociaux et donc à augmenter leur portée, ce qui est un levier très important du référencement.


Enfin, pensez à suivre régulièrement votre référencement, mais sans en faire non plus une obsession. Le positionnement d'un site ou d'un blog prend du temps, et mieux vaut ne pas se précipiter (ça fait généralement peur à Google). N'oubliez pas de vous déconnecter de votre compte Google et de passer en navigation privée pour ne pas être "pollué" par vos propres résultats de recherche. Et si vous avant encore des questions sur la façon d'améliorer le référencement de votre site, vous savez où nous trouver !

Stéphanie M.

5 commentaires:

  1. Conseils bien utiles!
    Merci pour le partage!
    Je prends note!

    RépondreSupprimer
  2. Par contre, il ne suffit pas de respecter ces quelques points. Il faut savoir travailler faire un suivi régulier

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui effectivement, vous faites bien de le préciser, cela ne va pas de soi pour tout le monde.

      Supprimer